THIZY

  Vue panoramique de Thizy  

Fiche signalétique

 Les Armes de THIZY

Il est difficile de donner une date de naissance à THIZY. Tient-il son nom d'une invasion maure, le doit-il à un nommé Thisius ? Nul ne le sait.

Une certitude cependant : la région est depuis longtemps habitée puisqu'une voie romaine la traversait, allant de Lyon à l'Océan. Tête d'Hercule trouvée en 1843 à THIZY La superbe tête d'Hercule trouvée en 1843 à THIZY et figurant en bonne place au Musée des Antiques à Lyon n'est-elle pas un témoin de cette époque gallo-romaine ?

Les textes font officiellement état de THIZY vers la fin du IX ème siècle. Une agglomération est groupée autour de l'Eglise Saint Pierre de THIZY (Eglise de Bourg-de-Thizy). N'oublions pas, en effet que le Bourg c'était THIZY. Quelques maisons ceinturaient, sur la colline, la forteresse près de laquelle, en 1080 et sur demande des habitants, les bénédictins de Charlieu font construire la Chapelle des Bourbons.

En 1150, Humbert III de Beaujeu, en accordant les privilèges de ville franche à THIZY, allait en faire un centre commercial important. Un roi n'a-t-il pas dit qu'il aimait mieux son marché de THIZY que celui de Saint-Denis ?
Confirmées par Louis de Beaujeu en 1274, ces franchises accordaient des avantages certains aux bourgeois de THIZY tel celui de ne pas être tenu d'aller à la "chevauchée" (service militaire) sinon de leur plein gré. L'infidélité entre époux y était également traitée et malheur aux contrevenants qui étaient condamnés à traverser THIZY dans le plus simple appareil.

THIZY assure peu à peu sa renommée. On y note le passage, du 7 au 10 janvier 1419, de Charles VII Dauphin qui, après avoir fêté les rois à Perreux, vint y faire encore "assez scandaleusement la feste" chez Johanne CHAMEYRE (rue Porte Jacquot) qui reçut pour le "desroy" (désordre) de son hôtel la somme de 20 livres tournois.

Mais THIZY n'a pas encore trouvé sa vocation. C'est en 1549 que la famille De TRICAUD fonde à THIZY l'art et le métier des futaines . Une très belle fresque dans l'Eglise Saint-Georges représente cette famille à laquelle notre ville doit l'industrie textile. On trouve également à cette période une fonderie de cloches (de nombreux morceaux de bronze retrouvés lors de fouilles attestent de cet artisanat). THIZY doit certainement cette activité au fait qu'il se trouvait sur la route venant de Bretagne. La plus ancienne cloche, actuellement à l'hôtel de Ville, date de 1535.

En 1570 rien ne va plus, le canon tonne et six semaines de siège permettent à BRIQUEMOR et CLERMONT d'AMBOISE de prendre "le Chateau de THIZY". Ce dernier défendu par M. de REBE devait être repris en 1590 par les Ligueurs. En 1612, la forteresse est démantelée, la garnison ne recevant plus de solde.

Entre 1629 et 1633, la peste ravage la région. C'est pour invoquer sa protection que Benoît CHENARD fait édifier, à la Claire, une Chapelle à Saint-Roch...

Quelques années plus tard, en 1681, Mme CLAPISSON créait, à l'emplacement du pensionnat Jeanne d'Arc, une école et un hôpital. Il faut attendre le 19 Février 1734 pour que THIZY ait l'honneur d'enregistrer la naissance d'un futur personnage célèbre : le conventionnel Roland de la PLATIERE, dont le père était conseiller du Roi et de Monseigneur le Duc d'Orléans. Notons aussi l'exil en notre cité de M. de Lamoignon, Président du Parlement en 1771.

 Vue générale depuis Le Château

Pour accèder à la liste des Maires depuis 1813

La liste des Maires depuis 1813
Retour page précédente

dernière mise à jour le 24/01/2002

Retour page d'accueil